Que faire en novembre au potager ? Ce mois-ci on termine en premier lieu de nettoyer les plates-bandes des cultures estivales. On continue les récoltes automnales avec les nombreux types de choux qui arrivent à maturité, les chicorées et de nombreux légumes racines. Dans les régions les plus douces on récoltera encore un peu de poivrons et de piments. En première année de culture on commencera ce mois la récolte quasi quotidienne des pistils de safran, que l’on mettra à sécher avant de les conserver.

Légumes-racines

 

Légumes-feuilles

 

Plantes-fleurs

 

Légumes-fruits

 

Semer en pépinière
Semer en place
Planter
Récolter
  • Carotte
  • Céleri rave
  • Navet
  • Panais
  • Radis
  • Radis noir
  • Rutabaga
  • Salsifis
  • Scorsonère
  • Céleri branche
  • Chicorée sauvage
  • Chicorée frisée et scarole
  • Choux
  • Ciboulette
  • Mâche
  • Menthe
  • Mélisse
  • Persil
  • Roquette
  • Thym
  • Courges
  • Piment (climat doux)
  • Physalis (climat doux)
  • Poivron (climat doux)

Semer et planter

Dans les légumineuses, semer les variétés de fèves et de pois adéquates et si votre région le permet, c’est-à-dire si le climat n’est pas trop rude en hiver. De même pour la plantation des caïeux des aulx et des bulbes d’échalote et d’oignons blancs. Les variétés de laitues d’hiver comme la ‘Merveille d’Hiver’ se plantent sous serre ou sous tunnel nantais.

Entretenir le potager en novembre

En terre argileuse vous continuerez de passer la grelinette sans casser les mottes. Pour les autres types de terre, les parcelles nues recevront un paillis organique, adventices coupées, résidus de culture, compost, fumier bien décomposé; ce qui améliore la capacité de rétention de texture et de l’eau et des éléments nutritifs du sol.

Composter les feuilles mortes et autres déchets organiques du potager.

Broyer du BRF (Bois raméal fragmenté) et l’épandre en couche de 1 à 3 centimètres sur quelques planches de cultures.

Suivant la météo et les régions on protège les cultures du gel avec un voile de protection (type p17), comme les chicorées cultivées, les laitues, on butte les artichauts.

Préparer la saison prochaine

En novembre au potager c’est aussi la période idéale pour anticiper une nouvelle parcelle de potager. Pour cela, rassembler des matières organiques à disposition comme les feuilles mortes, BRF, foin, etc. Si vous n’en avez pas suffisamment procurez-vous des bottes de pailles.

Sur une parcelle enherbée :

  1. Délimiter la zone du futur potager.
  2. Couper à raz l’herbe ou la pelouse.
  3. Disposer une couche épaisse des matières organiques précédemment rassemblées.

Au cours des prochains mois, le paillage va étouffer l’herbe et la faune du sol va digérer petit à petit toute cette matière organique. Il suffira au printemps d’écarter le paillis restant pour réaliser vos premiers semis et plantations.

Autres travaux

Continuer de blanchir au fur et à mesure de vos besoins les chicorées frisées et scaroles. Pour savoir comment procéder, voir le paragraphe dédié dans l’article des travaux du mois d’octobre.

Pour les récoltes d’hiver on place en forçage les endives, la barbe-de-capucin et certaines variétés de chicorées italiennes comme la Rouge de Trévise.

Après le nettoyage des plates-bandes estivales, bien nettoyer, sécher et stocker les tuteurs spiralés des tomates pour éviter qu’ils ne conservent d’éventuels pathogènes et qu’ils ne rouillent.

Récolter et conserver

Mettre en silo ou à la cave les légumes d’hiver (régions à hiver rude).

Au verger

Selon la sagesse paysanne, la plantation des arbustes et arbres fruitiers est idéale dès la fin novembre : « À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine », est un proverbe qui se justifie pleinement. A cette période, les arbres entrent en période de repos végétatif, ce qui leur permet de s’enraciner en attendant la reprise de la végétation. Attention toutefois aux terres à dominance argileuse, où une plantation hivernale peut provoquer des asphyxies racinaires. La plupart des fruitiers demandent une terre de qualité qu’il convient d’améliorer avant la plantation, autant en surface qu’en profondeur.

Il convient de choisir vos nouveaux fruitiers selon votre climat et votre terroir. Des plantes de climat méditerranéen, comme l’olivier et les agrumes, ne sont pas adaptées aux régions septentrionales de la France métropolitaine. Renseignez-vous auprès des pépiniéristes locaux (qui produisent leurs plants) pour connaître les variétés les mieux adaptées à vos conditions.

Les groseilliers et cassissiers peuvent être marcottés en novembre, dans le but d’obtenir de nouveaux plants au printemps.

La taille est également possible ce mois-ci, comme l’éclaircissage des rameaux des nectariniers, brugnoniers et pêchers. Ainsi que le rajeunissement des tiges des framboisiers et de la ronce cultivée.