Le mois de juillet est le mois où les légumes se gorgent (normalement) de soleil, c’est un mois d’entretien et de nouvelles récoltes. En effet, juillet annonce généralement la récolte des premières tomates chez la plupart des jardiniers. Hormis dans le Midi et en serre où elles ont déjà commencé depuis le mois dernier. Les principaux travaux durant ce mois de juillet sont donc liés à l’entretien des légumes déjà en place : arrosage, désherbage, entretien des paillis, tuteurage et récoltes.

Certaines planches de cultures se libèrent (ail, pommes de terre, pois, échalote) et peuvent accueillir des légumes d’hiver comme des endives (voir photo ci-dessus), chicorées, choux, carottes de conservation et poireaux. Le cas échéant, un engrais vert de début d’été et de croissance rapide fera très bien l’affaire en attendant les repiquages plus tardifs comme les choux de printemps à planter à partir de septembre.

Mise à jour de l’article : 06/07/2021

 Tableau des semis, plantations et récoltes

Voici le tableau récapitulatif des semis, plantations et récoltes possibles en juillet. Des informations complémentaires sont données à la suite du tableau.

Plantes-racines

 

Plantes-feuilles

 

Plantes-fruits

 

Semer en pépinière
  • Chicorée frisée et scarole
  • Laitue
Semer en place
  • Fenouil
  • Mâche
  • Persil
  • Haricots
  • Pois
Planter
  • Céleri rave
  • Céleri rave
  • Chou de Bruxelles
  • Chou-fleur
  • Chou vert
  • Laitue
  • Poireau
  • Courgette
Récolter
  • Ail
  • Carotte
  • Échalote
  • Navet
  • Oignon
  • Pomme de terre
  • Radis
  • Blette
  • Céleri branche
  • Ciboulette
  • Laitue
  • Menthe
  • Persil
  • Thym
  • Cassis
  • Courgette
  • Concombre
  • Fraise
  • Framboise
  • Groseille
  • Haricot
  • Pois

Les semis

La carotte étant de la famille des Apiacées, sa germination est généralement assez longue. Or en juillet, si la météo est au chaud et sec, il peut être difficile, si ce n’est illogique, de maintenir le sol frais en attendant la levée des graines. Par conséquent, pour hâter la germination, il est possible de mettre les graines à tremper dans de l’eau tiède pendant une journée entière. Les graines sont ensuite égouttées à la passoire fine puis misent à sécher sur une surface plane comme une assiette. Il est plus facile de les manipuler lorsqu’elles sont sèches. Une fois sèches, il ne vous reste plus qu’à procéder au semis classique. Vous aurez ainsi amorcé la germination des graines et vous gagnerez quelques jours.

La laitue ne germe pas au delà de 27°C, soit vous réalisez vos semis à un endroit frais comme sur le bord d’une fenêtre située au nord, soit vous semez des chicorées, espèce plus adaptée à la saison.

Les plantations

Veillez à bien tremper les mottes des plantes potagères à planter. Si le temps est chaud et ensoleillé, protéger vos plantations du soleil avec des cagettes retournées ou un voile d’ombrage, le temps de la reprise. Si nécessaire, pensez également à bien pailler directement après la plantation et l’arrosage.

Travaux d’entretien

  • Buttez les haricots ;
  • binez, sarclez puis paillez vos planches de culture ;
  • tuteurez les concombres, cornichons, tomates et fleurs grimpantes.

Pulvérisez des extraits fermentés (ortie, consoude, prêle) pour fertiliser, minéraliser, augmenter les défenses naturelles des plantes.

Il est possible de commencer à marcotter les fraisiers dans le but de les multiplier et d’agrandir votre fraiseraie. Si vous ne le souhaitez pas, pensez à supprimer tout ou partie des stolons émis des pieds-mères.

Surveillez les maladies et ravageurs

Par temps humide, épisodes pluvieux fréquents, ouvrez l’œil sur les maladies cryptogamiques. Surveillez l’apparition du mildiou de la tomate et prévenez les contaminations primaires avec des traitements au bicarbonate de sodium.

Si les dégâts de gastéropodes battent leur plein, faites des sorties nocturnes à la lampe torche pour ramasser et expatrier loin de votre jardin ces créatures avides des feuilles tendres de vos légumes.

En cas de temps chaud et humide, l’oïdium des Cucurbitacées, peut se développer sur vos courgettes, concombres et autres courges. Un traitement au lait de vache, dilué au dixième, prévient efficacement cette maladie. En cas d’attaque avérée, consultez notre article.

Les récoltes

Lorsque le feuillage de l’ail et des échalotes vire au jaune et sèche, il est temps de les récolter. Arrachez-les par temps ensoleillé et laissez-les sécher sur la terre ou sur des cagettes retournées pendant quelques jours. Les échalotes peuvent ensuite se conserver dans des cagettes dans un endroit ventilé et sec. Quant à l’ail, vous pouvez le tresser et le suspendre.

Récoltez et faites sécher les plantes aromatiques par beau temps, lorsque les parfums sont bien présents c’est le signe que les principes actifs sont à leur acmé. Vivement le thé à la menthe, la tisane à la mélisse ou aux fleurs de soucis !

tressage de l'ail

Ail blanc tressé

Que faire au verger ?

Au mois de juillet il est possible de procéder à la taille d’été, dite taille en vert. Cette taille, optionnelle, consiste à supprimer les nouvelles pousses mal placées et les gourmands. Elle se pratique sur les fruitiers conduits en formes libres ou palissées.

Elle peut s’accompagner du pincement qui se réalise surtout sur les formes palissées. Le pincement consiste à tailler sur les rameaux à bois, les pousses latérales au dessus de la cinquième feuille, mais sans couper le prolongement principal du rameau. Pincer également les rameaux à bois situés à l’extrémité des coursonnes vigoureuses.

Pour donner des fruits plus gros (je vous laisse juger de l’utilité) deux opérations complémentaires peuvent être effectuées :

  • L’éclaircissage des fruits, qui consiste à conserver 2 beaux fruits maximum par groupe de fruits ;
  • la taille des rameaux qui se développent au-dessus d’un groupe de fruits, conserver alors deux ou trois feuilles par rameau.

Espèces concernées par la taille en vert et éventuellement le pincement : poirier, nashi, pommier, brugnonier, nectarinier, pêcher, vigne.

Articles des mois voisins