culture de la carotte

La culture de la carotte au potager bio

S’il y a bien un légume-racine apprécié par tous c’est bien la carotte. Mais qui sait l’apprécier pour sa diversité de couleurs, de formes et bien entendu de goûts ? En effet qui se doute de la grande diversité de variétés chez la carotte : Avez vous déjà gouté la Jaune du Doubs ? la Purple Dragon ? la Géante Rouge ? la Blanche de Küttingen ? ou bien encore l’étonnante Cosmic Purple ? Une gamme de couleur qui donne bien envie et que vous ne trouverez que chez certains producteurs ! Retrouvez dans cet article nos conseils pour la culture de la carotte du semis à la récolte.

Côté santé

La carotte a de multiples vertus :

  • Riche en carotènes (alpha et bêta carotène) elle prévient de multiples maladies. Ils sont bons pour la vue et pour la croissance.
  • Les carottes foncées (rouges, mauves) sont riches en anthocyanes aux propriétés antioxydantes.
  • Riche en potassium et pauvre en sodium, la carotte aide à maintenir une tension artérielle normale.
  • Riche en fibres, elle est bonne pour le transit intestinal.

Les variétés de carottes

Choisissez des variétés courtes pour une culture hâtive et les variétés longues pour une récolte hivernale.

  • Atomic Red est une variété aux longues racines de couleur rouge vif, de très bonne saveur. Elle est disponible chez Kokopelli.
  • Berlicum est une variété précoce qui donne de longues racines rouge intense et de saveur très sucrée. Vous la trouverez chez Kokopelli également.
  • Blanche de Küttingen est une demi-longue, blanche et peu sucrée. Son avantage réside dans sa rusticité et sa croissance rapide. Vous la trouverez facielement chez Kokopelli, Germinance, la Ferme de Sainte marthe, Graines del pais etc.
  • Cosmic Purple est une variété magnifique et inoubliable avec sa peau violette et sa chair orange. Elle serait particulièrement riche en anti-oxydants et en vitamine A. Vous la trouverez chez Kokopelli ou Baumaux.
  • De Carentan est une autre variété rustique et précoce, particulièrement adaptée aux sols lourds. Son goût n’est pas en reste, elle est très sucrée ! Disponible chez Kokopelli, la Ferme de Sainte-Marthe, Germinance.
  • De Colmar à Coeur Rouge est une ancienne variété aux longues racines mais adaptée aux sols argileux et lourds. Elle se conserve bien et résiste bien au froid. Disponible chez Kokopelli et Germinance.
  • De Guérande est une carotte rouge-orangé aux racines très courtes et larges qui se développe très rapidement. Vous la trouverez chez Kokopelli ou Germinance.
  • Jaune Du Doubs est une ancienne variété à épiderme et chair jaune, de saveur très sucrée. Bien qu’elle soit considérée comme fourragère elle fait aussi un très bon légume ! Elle est assez commune et simple à trouver.
  • Marché de Paris est une autre variété très courte et petite, de couleur rougeâtre, tendre et sucrée. Comme De Guérande, elle est hâtive et pousse bien en sol à dominance argileuse. Vous la trouverez à la Ferme de Sainte Marthe, Graines del Pais ou Le Biau Germe.
  • Nantaise est une variété très connue et commune qui a connait de multiples améliorations. L’une d’entre elle est particulièrement intéressante à se procurer, c’est Nantaise Dolciva, une sélection biodynamique, dont un des critère pris en compte est l’amélioration de la saveur ! Disponible chez Germinance.
  • Oxhella est une autre sélection biodynamique offrant une racine courte et conique de bonne saveur et sucrée. Vous la trouverez chez Germinance.
  • Touchon est une variété hâtive, demi-longue, croquante, juteuse et sucrée. Elle se trouve facilement.

Cette liste n’est pas exhaustive, je vous invite à mieux les découvrir chez les semenciers cités. N’hésitez pas à en tester plusieurs et voir lesquels vous préférez au goût et qui poussent le mieux dans vos conditions pédoclimatiques.

Culture de la carotte

Afin de bien cultiver la carotte, il convient dans un premier temps de bien préparer sa terre, semer en compagnie des plantes amies et éclaircir pour assurer un bon développement.

Emplacement et préparation du sol

La carotte appréciera une terre bien aéré et bien drainée. Elle se plaira d’autant plus dans une terre légère de type sableuse. Un travail préalable à la grelinette ou la fourche bêche sera le bienvenu. Côté fertilisation, pas de fumure organique mal décomposée, la carotte ne le supporte pas. Un faux semis préalable vous sera d’une aide précieuse pour supprimer une grande partie des adventices. Préparez un lit de semence ni trop fin car il se formerait des croutes de battance dès les premières pluies ni trop grossier pour faciliter la germination des graines.

Le semis de la carotte

La réussite d’un semis de carotte n’est pas toujours évidente. Pour y parvenir le semis ne demande qu’une chose, votre attention.
Si vous devez vous absenter les jours qui suivent le semis autant le reporter. Il faut savoir que la levée prend au moins 10 jours dans un sol réchauffé et davantage de temps dans un sol encore froid. Durant la phase de germination le sol doit rester humide (mais pas trop). En fait ne laissez jamais le semis se dessécher trop longtemps et lorsque vous arrosez humectez le sol (comme pour tous les semis), car l’excès d’eau est tout aussi mauvais. Les premiers semis seront fait sous châssis pour les protéger du froid.

Autres conseils pour le semis :

  • Semez une graine tous les centimètres sur la ligne et 25 cm entre les lignes. Profondeur 1 cm.
  • Semez moins dense à la belle saison, les risques de pertes sont moins importants.
  • Pour repérer les rangs je sème sur compost, attention toutefois au dessèchement beaucoup plus rapide.
  • Gilles propose deux bonnes astuces pour ses semis de carottes : Astuces pour semis de carottes
  • Hâtez la germination en plaçant un voile de forçage sur la culture.
culture de la carotte - voile de forçage ancré au sol avec un piquet tous les mètres.
Voile de forçage ancré au sol avec un piquet tous les mètres.

Entretien de la culture

  • Éclaircissez une première fois lorsque les plantules font quelques centimètres.
  • Désherbez au plus vite, au stade jeune plantules le désherbage sera plus simple. A l’aide d’une griffe entre les rangs et à la main sur les rangs.
  • Il est possible de laisser le voile de forçage après la levée.
  • Pour les récoltes tardives placez un voile anti-insecte pour contrer la mouche de la carotte.
  • Arrosez généreusement mais peu fréquemment.
  • Mulchez lorsque les carottes font une dizaine de centimètres.
Désherbage entre les rangs à l'aide d'une griffe
Désherbage entre les rangs à l’aide d’une griffe
Éclaircissage à la main
Éclaircissage à la main
Premier éclaircissage, 3 cm entre chaque plantule
Premier éclaircissage, 3 cm entre chaque plantule

Les plantes compagnes

Une association bien connue est celle de la carotte et du poireau, chaque plante repousse quelques ravageurs de l’autre plante. Les autres alliacées (ail, échalote, ciboulette, oignon) sont également bénéfiques aux carottes. Il est également possible d’associer la betterave, radis, roquette, laitue, les aromatiques sauf l’aneth. Enfin d’après Maria Thun, les carottes aiment suivre le seigle.
Voici une de mes manières de procéder au potager sur une planche de culture de 1.2m de large sur 5 mètres de longueur :

culture de la carotte exemple d'association
De droite à gauche (3 rangs d’oignons – 2 rangs de carottes – 3 rangs d’échalotes – 2 rangs de carottes – 3 rangs d’oignons – etc…)

Les ravageurs et les maladies de la carotte

Le ravageur le plus fréquent est la mouche de la carotte Psila rosae. Il y a deux périodes de pontes, la première au printemps la seconde entre septembre et mi-novembre. C’est la seconde ponte qui provoque le plus de dégâts. Une solution efficace est la mise en place d’un voile anti-insecte durant cette période.
Côté maladies, citons l’alternariose appelée la pourriture noire. Respectez les rotations (4 ans minimum), n’apportez pas de fumure organique fraiche.

Récolte et conservation

Lors du second éclaircissage vous pouvez consommer les carottes éclaircies. Pour les carottes que vous consommerez en hiver, vous pouvez les laisser en place si votre climat vous le permet. Dans ce cas couper les fanes puis mettez une bonne couche de feuilles mortes ou de paille sur les carottes. Sinon conservez les dans un endroit frais comme une cave, dans un sac en toile de jute.

A lire également

18 Commentaires

  1. Bonjour Aurélien,
    Pour moi le problème de la culture de la carotte c’est, bien sûr, la mouche de la carotte.
    Le voile de protection est une première solution.
    Sur les conseils de Denis, un jardinier de Bégard (22) je sème maintenant une partie de mes carottes dans la serre et c’est vrai, je n’ai jamais eu de mouches de la carotte en serre.
    Comme je l’avais écrit dans un article L’explication est à priori scientifique.

    D’abord les mouches n’aiment pas les températures supérieures à 22 degrés (ce qui est presque toujours le cas dans les serres au moins quelques heures chaque jour.
    D’autre part il y aurait, d’après les scientifiques, une grosse mortalité des œufs et des larves à une température supérieure à 25 degrés.

    aurais-tu d’autres astuces à nous proposer?
    Jenny

  2. Bonjour Jenny,
    Merci pour ton commentaire et ces précisions sur la température.
    En effet la serre semble une bonne solution pour contrer la mouche. Après pour les jardiniers qui n’ont pas la chance d’en avoir une, il est également possible de cultiver leurs carottes sous tunnel ou sous châssis (au risque de déplacer le problème sur les pourritures)
    Je ne sais pas ce que tu en pense mais je trouve qu’on isole de plus en plus de cultures des insectes et des conditions naturelles alors qu’il faudrait au contraire qu’elles s’adaptent pleinement à leur milieu, mais bon c’est un autre sujet…

    Une autre solution c’est aussi de diversifier ses variétés, a priori certaines carottes sont plus appétentes que d’autres pour la mouche, donc certaines auront moins de dégâts, après comme je protège mes carottes je ne peux pas te dire si ça fonctionne. Peut être un test à faire ?

    PS: J’étais pas très loin de chez toi ce Week end (Rosporden). Faudrait qu’on se rencontre à l’occasion.
    Bonne journée
    Aurélien

  3. Bonjour Aurélien,

    Ton article est vraiment très complet. Félicitations !
    Je confirme ce que dis Jenny : je cultive toujours des carottes primeurs sous serre et n’ai jamais de problème de mouche…
    En extérieur, je butte toujours légèrement les carottes juste après le démariage. Les mouches pondant au niveau du collet, les attaques sont ainsi fortement limitées.
    Je laisse les carottes en terre tout l’hiver, évitant simplement de récolter quand le sol reste gelé…mais après le dégel pas de problème (je prévois un petit stock pour 1 ou 2 semaines en période particulièrement froide).
    Bonne continuation dans tes semis et plantations.

    Gilles

    1. Bonjour Gilles,
      Merci pour ton commentaire et ton astuce du petit buttage après le démariage; j’avais entendu parler du buttage pour éviter que la carotte ne se creuse durant l’hiver mais pas pour limiter la ponte de la mouche; logique mais fallait y penser !
      Du coup je vais tester ! Et Jenny, ça te fait une autre astuce :)
      Bonne continuation à toi aussi, c’est pas le boulot qui manque en ce moment…
      Bonne journée
      Aurélien

  4. Bonjour Aurélien,

    Comme le dis Gilles, ton article est vraiment très complet !! Personnellement je sème mes carottes avec mes radis, les radis mettant moins de temps à pousser, lors de cette récolte cela éclaircit naturellement les carottes sans compter qu’on rentabilise l’espace ;)

    A bientôt
    Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *