Le fenouil bulbeux également appelé fenouil commun est cultivé pour son bulbe blanc nacré. C’est un légume feuille vivace ou bisannuel de la famille des Apiacées, très aromatique au parfum anisé, particulièrement rustique et avec très peu de problèmes. Il est originaire du bassin méditerranéen et est relativement peu consommé en France, pourtant son goût est tout à fait exquis lorsqu’il est tout juste cuisiné ou crusiné après la récolte. Après un petit point de classification botanique nous allons voir comment réussir la culture du fenouil en pratique, le choix des variétés, la préparation du sol, deux méthodes de semis, le repiquage, l’entretien de la culture, l’association culturale et la récolte.

Botanique

Le fenouil appartient la famille des Apiacées, au même titre que la carotte, le céleri, le panais, le persil. Le genre Foeniculum comprend 20 espèces connues et quelques plantes de genres différents sont parfois appelées fenouil comme par exemple l’aneth. Le nom scientifique du fenouil cultivé est Foeniculum vulgare, on peut aussi le nommer en ajoutant la sous-espèce : Foeniculum vulgare subsp. sativum. Son feuillage est très fin, d’où l’origine du nom du genre Foeniculum, qui signifie petit foin.

Il existe bien d’autres espèces comme le fenouil sauvage, le fenouil bronze (variété ornementale), remarquable par la finesse et le parfum de son feuillage. En fleurs, toutes ces espèces attirent de nombreux insectes auxiliaires, utiles pour protéger les cultures des insectes ravageurs.

Nous parlons communément du bulbe du fenouil mais il s’agit d’un abus de langage, en réalité c’est un faux bulbe qui correspond botaniquement au renflement de la base de la tige.

Réussir la culture du fenouil bulbeux

Le fenouil est un légume-feuille de cycle de culture court, il se récolte environ 3 mois après le semis. C’est un légume dont le semis peut être échelonné du début du printemps jusqu’à fin août pour des récoltes du début de l’été jusqu’en hiver. Les dernières plantations peuvent être faites en serre froide pour des récoltes pouvant durer jusqu’à la fin de l’hiver, du moins dans les régions à hiver doux. Ainsi, mis à part une période creuse au printemps, le fenouil peut se récolter tout le reste l’année.

La principale difficulté que peuvent rencontrer les jardiniers est la montaison au détriment du renflement de la tige. Car il s’agit bien du renflement de la tige que nous consommons et non pas de la racine. Et même si le fenouil monte en graines, ce ne sera qu’une petite déception, ses fleurs attirent de nombreux insectes auxiliaires, utiles pour réguler les insectes ravageurs des autres cultures. D’ailleurs dans mon potager je laisse volontairement certains plants monter en graines.

Fenouil en fleurs

Un fenouil en fleurs attire de nombreux insectes auxiliaires, ici une guêpe commune, prédatrice d’autres insectes.

Choisir les variétés

Certaines variétés sont bien adaptées aux climats frais comme « Doux Précoce d’été » qui est hâtif et forme un bulbe plat. De même pour la variété « Perfection » qui produit un bulbe rond. Cette dernière est disponible chez Kokopelli. Ces variétés sont à privilégier dans la moitié Nord de la France et en climat de montagne.

D’autres variétés sont adaptées à la chaleur et à la culture en serre, par exemple « Zena Fino », qui donne un bulbe légèrement plat et résiste bien à la montaison. « Finale » est une autre variété au bulbe rond et assez précoce et de bonne résistance également à la montaison. Ces variétés sont plutôt adaptées aux régions méridionales.

Emplacement et préparation du sol

Le fenouil apprécie la chaleur et une exposition ensoleillée. Il aime une terre légère et drainante, fraiche en permanence et humifère. Au cours de sa croissance le fenouil va former un pivot racinaire assez conséquent, c’est pourquoi il est bon d’ameublir la terre avec une grelinette avant de le semer ou de le repiquer.

Semer le fenouil

Deux méthodes de semis sont possible. Le fenouil peut être semé directement en place en pleine terre ou il est possible de produire des plants à repiquer, en plaques alvéolées (également nommée plaque de culture) ou en mini-mottes.

Quand semer le fenouil ?

En pleine terre le fenouil peut commencé à être semé lorsque la terre se réchauffe au printemps, c’est-à-dire à partir du mois d’avril et jusqu’en août, dans les régions les plus chaudes ou en serre froide plus au nord. Il est possible de démarrer plus tôt le semis, à partir du mois de mars, dans les plaques alvéolées et mini-mottes.

Comment semer le fenouil en pleine terre ?

  1. Ouvrir un sillon profond de 2 cm de profondeur.
  2. Semer dense, une graine tous les 2 ou 3 centimètres, surtout pour le semis de début de printemps dont la levée est plus aléatoire.
  3. Recouvrir d’un centimètre de terreau puis arroser en pluie fine et légère.
  4. Éclaircir une première fois lorsque les plants mesurent environ 5 cm de haut, on laisse un plant tous les 5 cm. Retirer les plus chétifs.
  5. Éclaircir une seconde fois, en gardant un bulbe tous les 20 cm, repiquer les plants éclaircis et bien formés (voir ci-dessous).
Culture du fenouil : Eclaircir les jeunes plants

Premier éclaircissage du semis de fenouil

Comment semer le fenouil en plaques alvéolées ou mini-mottes ?

  1. Remplir les plaques alvéolées d’un terreau pour semis ou façonner des mini-mottes.
  2. Faire un trou d’un demi centimètre par alvéole.
  3. Semer une à deux graines de fenouil par trou puis recouvrir de terreau.
  4. Arroser en pluie fine et placer en serre froide.
  5. Bien maintenir le substrat humide jusqu’à la levée.
  6. Éclaircir en gardant le plus beau plant par motte ou alvéole.

Je vous recommande de bien choisir le format de plaque alvéolée, les trous ne doivent pas être trop petits, au moins 30 mm de diamètre et doivent aussi être assez profonds.

Planter ou repiquer le fenouil

Concernant les plants qui ont étés semés directement en place, les plus beaux plants sont gardés sur le rang à une distance de 20 cm entre deux plants. Les plants éclaircis peuvent être repiqués ailleurs dans le potager. Attention, on garde les plants les plus vigoureux dont le bulbe est le rond, on retire les plus élancés. Les plants produits en mini-mottes ou en alvéoles sont plantés directement à 20 cm sur le rang. Cela se fait environ 6 semaines après le semis.

Comment planter le fenouil bulbeux ?

Je considère ici la plantation des mini-mottes ou plants produits dans les plaques alvéolées.

  1. Placer un cordeau et creuser un sillon profond de la taille de la motte avec une serfouette.
  2. Installer uniquement les plus beaux plants tous les 20 cm sur le rang.
  3. Recouvrir de terre en vous arrêtant au sommet de la motte.
  4. Arroser en pluie fine mais généreuse.

Comment repiquer le fenouil bulbeux ?

Je considère ici le repiquage des plants issus du semis en pleine terre.

  1. Sur un rang préparé placer un cordeau.
  2. Habiller les plants en sectionnant un tiers des racines et un tiers du feuillage.
  3. Repiquer un plant tous les 20 cm avec le transplantoir ou la tranche puis ramener la terre si besoin. Le bas de la boule du fenouil affleure le sol.
  4. Arroser en pluie fine mais généreuse.

Entretenir la culture du fenouil

Afin de réussir la culture du fenouil, une bonne régularité au niveau de l’arrosage est déterminant pour ce légume méditerranéen. Vous pouvez disposez un goutte à goutte le long des rangs de fenouil afin de garder le sol frais tout en économisant l’eau d’arrosage. N’hésitez pas non plus à pailler (si ce n’était pas fait préalablement) pour contribuer à maintenir le sol frais et à fertiliser et maintenir la structure du sol.

Il est possible mais ce n’est pas forcément nécessaire, de butter régulièrement les bulbes pour améliorer l’ancrage au sol, blanchir la pomme ou encore les protéger du gel en hiver. Personnellement j’évite de les butter car la terre à tendance à se glisser entre les enveloppes, ce qui me dérange en cuisine.

Culture du fenouil : utilisation du goutte à goutte

Privilégiez le goutte à goutte pour arroser régulièrement et efficacement vos fenouils

Cultures associées et plantes compagnes

Le fenouil s’associe bien avec le céleri et le poireau, la laitue. Sa proximité n’est pas appréciée par la tomate, le piment, l’épinard, le haricot (controversé), le concombre. L’absinthe et la coriandre inhibent quant à elles la croissance du fenouil. Personnellement, j’ai pu observer un bon accord avec le poireau et le céleri. L’influence est d’ailleurs bien positive sur la grosseur des raves et des poireaux.

Que faire pour éviter au fenouil de monter à graines ?

Le fenouil aime et a besoin de chaleur mais la sécheresse déclenche la montaison. Pour empêcher les plants de monter, il faut simplement veiller à garder un sol frais et assurer un arrosage régulier, par exemple avec un système de goutte à goutte.

Est-ce que le fenouil craint le gel ?

Oui, le fenouil est un légume qui ne supporte pas le gel. Pour les récoltes de fin d’automne et d’hiver, pensez à butter les bulbes afin de les protéger du gel. Les derniers repiquages peuvent aussi être faits en serre froide et les bulbes buttés dès que les risques de gel sont à craindre. Si votre région est à hiver doux, vous pouvez tenter de les maintenir de cette façon. Pour les régions où l’hiver est plus rude, récoltez-les et conservez-les au congélateur (voir ci-dessous).

Récolter le fenouil

Généralement la récolte commence 3 mois après le semis lorsque les bulbes atteignent une bonne grosseur. Elle se fait ensuite au fur et à mesure des besoins mais il faut veiller à ne pas trop attendre, en effet ils ont tendance à devenir fibreux ou à pourrir à l’intérieur si le temps est humide.

Récolter le fenouil

Récolte du fenouil

Conserver le fenouil après récolte

Le fenouil se conserve une semaine dans le bas du réfrigérateur après récolte. Pour les conserver plus longtemps ils peuvent être mis en jauge dans un bac de sable humide a une température d’environ 5°C. Le plus pratique étant tout de même de les laver, les couper en morceaux, les blanchir quelques minutes à l’eau bouillante, les sécher puis conserver au congélateur.

Côté santé, pourquoi manger du fenouil ?

Le fenouil est riche en antioxydants qui protègent notre organisme contre les radicaux libres et indirectement des maladies cardiovasculaires et maladies liées à la senescence. Il contient du polyacéthylène, molécule aux actions anti-inflammatoires.

Il est riche en eau et en fibres, ainsi il est peu calorique et améliore le transit intestinal et la digestion en général.

Selon les références, le fenouil est plus ou moins riche en vitamine C, B9, provitamine A ainsi qu’en minéraux comme le calcium, magnésium, fer et surtout le potassium. Je suis persuadé que le fenouil frais issu du potager reste bien plus concentré en vitamines et minéraux qu’un fenouil issu d’une monoculture industrielle.

En résumé pour réussir la culture du fenouil

Nous avons vu de nombreux points pour bien réussir la culture du fenouil bulbeux. Pour moi le plus important reste la bonne régularité au niveau de l’arrosage avec idéalement l’installation d’un système de goutte à goutte. Système qui est d’ailleurs bien plus économe dans la consommation d’eau. De plus il est possible de le brancher en gravitaire sur des cuves de récupération d’eau. Le second point important est de protéger et maintenir le sol frais avec l’installation d’un paillis. Enfin le choix variétal détermine aussi la réussite selon vos conditions pédoclimatiques. N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous, et bien entendu, si avez apprécié, de diffuser l’article sur les réseaux sociaux. Bonne cultures à tous !