L’aubergine est un légume-fruit d’origine tropicale qui nécessite une attention particulière vis-à-vis de la température. Du semis à la récolte l’aubergine à besoin de chaleur. C’est pourquoi sa culture en plein air n’est pas adaptée à toutes les régions. En effet, dans les régions les plus septentrionales ou en montagne il peut arriver que les plants d’aubergine végètent, les fleurs avortent ou les fruits ne grossissent pas. Nous allons voir quelles variétés vous pouvez privilégier selon votre emplacement géographique et quelles alternatives à la culture en plein air vous pouvez mettre en place. Dans cet article je vous donne tous mes conseils pour réussir la culture de l’aubergine : semer, rempoter, planter, associer et entretenir vos plants afin de faire de belles récoltes d’aubergines !

Si vous aimez cuisiner les légumes du soleil, la culture de l’aubergine ne sera que gratifiante ! Les légumes venant d’un potager naturel sont savoureux ! A vous les recettes de ratatouille, aubergines grillées au barbecue ou tout simplement au four, sans oublier le caviar d’aubergine ou dans une inspiration libanaise, les aubergines farcies ou à la sauce au yaourt !

Origine de l’aubergine

L’aubergine (Solanum melongena) fait partie de la famille des Solanacées, tout comme la tomate, le poivron et la pomme de terre. Toutefois ces trois espèces sont originaires des Amériques alors que l’aubergine est d’origine Orientale.

Nous pouvons remonter au Vème siècle avant notre ère pour retrouver des premiers écrits décrivant l’aubergine en Chine et en Inde. Elle est citée en Afrique du nord au XIIème par les médecins arabes et arrive en Europe au XIVème siècle, tout d’abord par l’Espagne où elle est appelée pomme d’amour ainsi qu’en Italie où elle rencontre un vif succès. En France, à cette période elle n’est cultivée que par curiosité et en tant que plante ornementale. Au début du XIXème elle se trouve enfin dans les potagers de Provence et dans le Languedoc. En 1809 elle est citée dans Le Bon Jardinier en tant que plante à usage culinaire.

Les variétés d’aubergines

Il existe une belle diversité de variétés d’aubergines. Nous sommes habitués à l’aubergine noire mais il est simple de trouver des variétés aux couleurs et aux formes variées : blanches, vertes, violettes, panachées, rondes, allongées, en forme de poire ou de goutte. Les sélections se portent aussi sur bien d’autres critères, comme la qualité gustative, la précocité, la floraison et fructification etc…

Quelles aubergines choisir en fonction de son climat ?

Si vous êtes situé dans une région située au nord de la Loire, je vous invite à privilégier les variétés rustiques et précoces, certaines sont des sélections de ces régions :

  • De Barbentane : Cette variété ancienne donne des fruits allongés en forme de massue, de couleur violet foncé et brillant. Elle est facile à trouver chez divers grainetiers en ligne.
  • Morden Midget : Cette variété est très adaptée aux climats nordiques ! C’est une variété précoce et productive, résistante au froid donnant des plantes conpactes d’environ 50 à 60 cm de haut, aux fruits ronds, violets de 7 à 10 cm de diamètre. Une variété pas évidente à se procurer, si vous la trouvez, faites vos graines !
  • Astrakom : Une variété originaire de Russie, bien adaptée aux climats froids par sa précocité et sa petite taille. Elle donne de nombreux fruits, violet intense, en forme de goutte, légèrement allongés. Vous la trouverez chez Kokopelli.

Les variétés qui se cultivent en pleine terre mais qui sont aussi bien adaptées en pots :

  • Oeuf Blanc (White Egg) : Surnommée la « plante à œufs » cette variété originale d’aubergine donne des petits fruits blanc en forme d’œufs.  C’est une variété bien productive à la saveur douce. Il est préférable de récolter les fruits jeunes, ils jaunissent en murissant.
  • Little Finger : La variété aux « petits doigts » est précoce et productive. Chaque plant donne jusqu’à une vingtaine de petits fruits oblongs et luisants.

Les variétés bien adaptées dans le Midi ou à cultiver sous serre :

  • Antigua : Voilà une variété magnifique, elle donne des fruits blanc panachés de violet et de saveur douce. C’est une variété ancienne.
  • Black Beauty : Une variété classique américaine obtenue vers 1900, qui donne de gros fruits ovales et lobés, de couleur violet foncé, presque noirs.
  • Diamond : Voici une variété ancienne originaire d’Ukraine qui a la forme et la couleur de l’aubergine « classique ». Les fruits sont sans amertume. Vous pouvez la trouver chez Kokopelli.
  • Ronde de Valence : Cette superbe variété, originaire de la région de Valence en Espagne est rustique et donne de gros fruits ronds, violets brillant. C’est une plante très productive.
  • Violette de Toulouse : Une variété précoce et productive, originaire de la région de Toulouse donnant de longs fruits cylindriques, à épiderme violet brillant et à la chair blanche et douce. Vous pouvez la trouver chez Graines del Pais.

Qu’en est-il des variétés d’aubergines sans graines ?

Il existe des variétés parthénocarpiques, c’est-à-dire qui ne contiennent pas de graines ou peu de graines sans embryons. Ce sont des variétés modernes, des hybrides F1. Même si les critères de sélections portent aussi sur d’autres critères comme la précocité, une meilleure adaptation de l’espèce a des zones géographiques plus froides, la résistance aux maladies, je trouve personnellement regrettable de cultiver de tels hybrides dans nos jardins. Ils ne peuvent donner de descendance viable, pire les graines sont stériles ! Il est préférable de cultiver des variétés traditionnelles ou même des sélections actuelles mais dont on peut, si on le souhaite, produire ses propres graines afin d’acclimater au fil des années les variétés à son terroir.

Quelques variétés d'aubergine aux formes et couleurs variées

Il existe de nombreuses variétés d’aubergines aux formes et couleurs variées

Semer, rempoter et acclimater les plants d’aubergine

La première étape est de produire des plants d’aubergines robustes et acclimatés aux conditions extérieures. L’étape du semis est optionnelle, si vous achetez directement vos plants en jardinerie. Toutefois pour trouver la ou les bonnes variétés adaptées à votre terroir, je vous recommande évidement le semis.

Quand semer l’aubergine ?

Le semis se fait à partir du mois de février et en mars. Dans le Midi, n’hésitez pas à démarrer les semis début février ; au nord de la France, à partir de la mi-février. Il est possible de semer également au mois de mars, quelle que soit votre région.

La germination de l’aubergine est en moyenne de 4 à 8 jours à une température de 24°C. En deçà de cette température la durée de germination est plus longue. Ainsi si elle est semée en même temps et dans les mêmes conditions que la tomate, elle mettra généralement plus de temps à lever que cette dernière. De même une fois que la plantule a levée, sa croissance est dans un premier temps très lente. C’est pourquoi on sème tôt cette espèce légumière.

Comment semer l’aubergine ?

  1. Lever la dormance. Cette étape est recommandée pour augmenter au maximum le taux de germination. Placer les sachets de graines dans une poche hermétique et les mettre au congélateur durant 3 jours minimum.
  2. Préparer des terrines ou plaques alvéolées d’un terreau de semis.
  3. Faire des trous de 0,5 cm de profondeur, tous les 2 à 3 cm en terrine ou un trou par alvéole.
  4. Semer une graine par trou puis recouvrir les graines de terreau.
  5. Pulvériser à l’aide d’un brumisateur pour que le terreau soit suffisamment humidifié en surface. Dans la soucoupe mettez de l’eau pour que le terreau soit imbibé par capillarité.

Dans l’idéal, placez vos semis à une température avoisinante les 24°C. Les nappes chauffantes sont pratiques et idéales pour augmenter localement la température. Placez aussi vos terrines à une exposition lumineuse.

Pourquoi, quand et comment rempoter les aubergines ?

Une fois que les plantules d’aubergines ont bien levées et arrivent au stade de deux vraies feuilles (les feuilles après les cotylédons), c’est-à-dire environ 4 semaines après le semis, il est nécessaire de les rempoter en godets afin d’obtenir des plants forts et robustes, prêts à affronter les aléas du climat au potager. C’est une étape indispensable pour réussir la culture de l’aubergine.

Pour les rempoter voici comment procéder :

  1. Remplissez la moitié d’un godet, d’un substrat maison composé d’un mélange de terreau de rempotage (2/3) et de compost mûr (1/3). Si vous n’avez pas de compost un rempotez uniquement avec le substrat de rempotage.
  2. Déterrez délicatement à l’aide d’une cuillère les plus beaux plants d’aubergines en prenant soin de ne pas couper de racines.
  3. Placez au centre du godet votre plant d’aubergine et ajouter du substrat tout autour. Il est possible d’enterrer partiellement la tige de l’aubergine.
  4. Tassez délicatement avec les pouces le substrat autour du plant et rajoutez-en si besoin.
  5. Arrosez par le dessus avec une bouteille d’eau ou un petit arrosoir.

Pour vous donner une idée avec des photos, vous pouvez aussi consulter cet article sur le rempotage des tomates, c’est assez similaire au rempotage des aubergines. Après le rempotage, gardez vos plants à l’intérieur à une exposition chaude et lumineuse. Laissez-les reprendre et développer les prochaines feuilles.

Acclimater les plants d’aubergines

Un mois (voir un mois et demi) précédent la date de plantation il va falloir acclimater vos plants aux conditions extérieures. En journée, si le temps n’est pas trop froid ou mauvais, sortez vos plants à une exposition ensoleillée. L’objectif est de chercher à endurcir les plants. Ils peuvent aussi être mis en serre froide.

Réussir la culture de l'aubergine passe par l'obtention de beaux plants à repiquer au potager

Plants d’aubergines acclimatés, prêts à être plantés au potager

Planter les aubergines

Une fois que vous avez produit de beaux plants, vous pouvez passer à la plantation. Trois possibilités s’offrent à vous :

  1. Planter en extérieur à une exposition chaude, ensoleillée et à l’abri du vent. Cette exposition est à privilégier dans le Midi ou au nord de la Loire idéalement près d’un mur exposé au sud (avec les variétés adaptées).
  2. Planter en pot et les placer en serre ou en extérieur près d’un mur exposé au sud.
  3. Planter en serre, c’est l’idéal pour les régions au nord de la Loire ou en climat de montagne.

Quand planter les aubergines ?

Traditionnellement on repique à partir de la mi-mai. Toutefois, cette période de plantation est à adapter selon les conditions météorologiques de l’année et si vous semez sous abri. Si à la mi-mai les températures sont encore fraiches, repoussez la plantation d’une ou deux semaines. Inversement, si les températures sont clémentes dès le début du mois et si les prévisions sont favorables, alors n’hésitez pas à planter plus tôt. Dans le Midi et notamment en Provence, n’hésitez pas à planter dès fin avril.

Comment planter les aubergines ?

Les mottes des plants doivent être humides avant d’être plantées. La terre doit être suffisamment riche. Si votre terre est biologiquement très active, couverte d’un mulch nutritif, il suffit d’écarter ce mulch et de planter vos plants d’aubergines.

Dans une terre plus « classique », ouvrez un trou de plantation de 20 cm de profondeur et mettez une pelletée de compost mur au fond du trou, un peu de terre puis votre plant d’aubergine. Ramenez la terre au niveau de la motte du plant, il est possible d’enterrer légèrement la tige.

Comptez 40 cm d’espace entre deux plants en plein air ; dans le Midi ou en serre, comptez plutôt 50 cm d’espacement. Toutefois selon la variété vous pouvez adapter cette distance. Arrosez chaque plant au goulot de l’arrosoir après leur plantation puis paillez pour protéger la terre.

Réussir la culture de l'aubergine en pots ou en pleine terre plein air

Aubergine cultivée en pots ou en pleine terre

Entretien de la culture

Une fois les aubergines plantées, il va falloir les bichonner pour les faire croître, fleurir puis fructifier.

Quel arrosage ?

L’aubergine apprécie un arrosage régulier, ce qui ne veut pas dire abondant ! L’idéal est d’installer un système de goutte à goutte afin de répartir au mieux l’eau au pied des plantes. Sinon arrosez régulièrement au goulot de l’arrosoir, sans excès.

La fertilisation naturelle

Tant que les plants développent leur tiges et feuilles, apportez une fois tous les 15 jours du purin d’ortie a 10% (1L de purin pour 9L d’eau). Une fois que les plantes sont bien développées, remplacez par du purin de consoude dans la même proportion.

Faut-il tailler les aubergines ?

La taille dépend des variétés et de la croissance des plants. Dans certains cas, mis à part les pousses qui se développent au pied du plant, il n’y a aucune utilité de tailler les plants d’aubergines. Par contre si la croissance est très vigoureuse et qu’il y a de nombreuses pousses latérales qui déséquilibrent les plants alors oui vous pouvez tailler en sectionnant les pousses terminales et les pousses qui se développent à l’aisselle des feuilles de base.

Quelles plantes associer avec l’aubergine ?

L’aubergine apprécie la proximité des œillets d’inde, de la coriandre, de la luzerne (d’un an), des haricots nains et des poivrons et piments. Il vaut mieux éviter de la planter à proximité des pommes de terre, effectivement toutes deux peuvent se faire dévaster par les doryphores. On évitera également la tomate car elles ont un ennemi commun, la verticilliose.

Maladies et ravageurs

Ce qui est pratique pour réussir la culture de l’aubergine c’est qu’elle est assez peu sensible aux ravageurs et aux maladies. Pour les premiers, pucerons et doryphores sont les plus embêtants, pour les maladies c’est surtout la verticilliose qui peut poser problème.

Les doryphores

Le doryphore apprécie la pomme de terre tout autant que l’aubergine ! Sans action de votre part, il peut réduire à néant votre culture. En lutte directe, les ramasser à la main dès leur apparition : adultes, larves et œufs ! Pour ces derniers, vérifiez sous les feuilles leur présence, ils sont de couleur jaunes orangés et groupés par 30 à 50.

Les dégats impressionants des doryphores sur l'aubergine

Un doryphore adulte dévorant une feuille d’aubergine

La verticilliose – Verticillium dahliae

La verticilliose est une maladie cryptogamique vasculaire qui peut causer des dégâts importants sur la culture d’aubergine. Le pathogène, Verticilium dahliae, obstrue petit à petit le système vasculaire et empêche la sève de monter dans les tiges, feuilles et fruits. Le premier symptôme typique est une lésion en forme de V qui se apparait sur les extrémités des feuilles les plus basses. On observe ensuite une chlorose et un flétrissement général des feuilles. Malheureusement il faudra déterrer et détruire vos plants si vous observez ces symptômes. Ne cultivez pas au même endroit les années suivantes car le champignon peut rester plusieurs années dans le sol. Il est possible d’acheter des variétés greffées sur tomates, dont le porte-greffe est résistant au champignon.

Récolter les aubergines

La récolte s’étale de juillet à octobre, voir novembre en serre. Le fruit est récolté au stade immature, lorsque l’épiderme est brillant, lustré, la chair fine et ferme, non ou peu amère et les graines petites et molles (non matures). Une aubergine mature perd de son brillant, a des graines dures et une chair fibreuse, son goût est plus fort et l’amertume prononcée. Je conseille de sectionnez net le pédoncule avec un couteau ou un sécateur propre afin de limiter les portes d’entrées aux maladies, évitez, s’il-vous-plait, d’arracher à la main les fruits du plant ! Les aubergines récoltées se conservent pendant une bonne semaine dans un endroit frais.