Avez-vous déjà observé des dégâts d’altises sur vos cultures ? Des feuilles de cresson et de roquette entièrement poinçonnées, deviennent tout à coup beaucoup moins appétissantes. Vos choux, navets, radis et rutabaga avec les mêmes petits trous semblent ne plus vouloir grandir, comme épuisés par leurs hôte.

En cherchant le coupable on peut voir ce petit insecte, de quelques millimètres seulement. En approchant un doigt il saute comme une puce. Ne cherchez plus, vous avez bel et bien à faire à une altise.

Après une description de l’insecte nous verrons comment lutter contre les altises.

Il existe d’autres espèces d’altises qui s’attaquent à d’autres plantes, comme les tomates, pomme de terre, raisins, céréales, toutefois leurs impact est moins important que sur la famille des Brassicacées.

Description de l’altise

L’altise est un insecte de l’ordre des coléoptère aux pattes arrières bien développées. Comme souvent un nom n’est pas donné au hasard, Altise vient du grec haltikos, signifiant « habile à sauter ». On la nomme aussi « puce de terre ».

L’altise des crucifères, Phyllotreta nemorum, mesure de 3 à 5 mm, entièrement noire avec parfois des élytres jaunes. Les adultes apparaissent en juillet-août.

Tous les dégâts ne sont pas visibles sur les feuilles, en effet les larves se nourrissent des racines des plantes.

Dégâts causés par les altises sur une feuille de chou. Altises noires, une aux élytres jaunes.

Dégâts causés par les altises sur une feuille de chou. Altises noires, une aux élytres jaunes.

Qu’est ce qui favorise sa présence ?

L’altise aime un milieu sec et chaud. Cette espèce aime en particulier l’odeur des Brassicacées cultivées et sauvages.

Comment lutter contre les altises ?

Avant de se mettre à lutter contre, commençons par relativiser. Posons nous quelques questions :

Sur quels légumes l’altise dérange vraiment ? Quelques trous sur les feuilles de choux sont-ils vraiment gênants ? A quel stade de croissance sont les plantes attaquées ? Sont-elles suffisamment nombreuses pour que je m’en inquiète ?

En effet quelques altises ne sont pas vraiment dérangeantes sur des choux déjà bien développés. Par contre sur du cresson et de la roquette on cherchera à les éviter totalement, ce qui est quand même plus appétissant. De même on sera attentif sur les jeunes plantules (choux, navets) et les jeunes plantes repiquées (choux) où sa présence peut provoquer un déséquilibre jouant jusqu’à la survie des plantes.

Que faire pour prévenir les attaques d’altises ?

  • Si le potager est sujet aux attaques des altises il est préférable d’éviter la moutarde en engrais vert.
  • Placer un filet à maille très fine après le semis ou la plantation reste une solution très efficace. Vous pouvez trouver un filet ici : Filet anti-insectes
  • Pour les plantes où l’on mange les feuilles jeunes (cresson, roquette) le filet est vraiment utile.
  • Paillez généreusement vos plantations pour rendre l’accès à la terre difficile à l’altise (lieu de ponte).
  • Arrosez régulièrement vos choux (bon pour le chou, mauvais pour l’altise)

Que faire en cas d’attaque d’altises ?

Pour lutter contre les altises, commencez par privilégier quelques moyens simples à mettre en œuvre :

  • Binez autour de vos cultures afin de déranger les pontes de l’altise, arrosez puis paillez.
  • Disposer autour de la culture des branches d’absinthe coupées. L’odeur les fait fuir, j’ai pu le vérifier cette année.
  • Saupoudrez les plantes de cendres de bois

Si ça ne suffit pas, tentez les moyens suivants :

  • Pulvérisez un purin d’absinthe ou de tanaisie, à renouveler fréquemment.
  • Pulvérisez une décoction d’ail, à renouveler fréquemment.
  • Pulvérisez une macération pure (24 heures) de feuilles de rhubarbe. Attention lors de la manipulation de la macération, en effet les feuilles de rhubarbe contiennent une forte concentration en acide oxalique, ce qui est toxique.

En guise de conclusion sur l’altise

La nuisance provoquée par les altises peut provoquer des dégâts irrémédiables à vos cultures, toutefois il faut que leur nombre soit important. Nous avons vu des moyens très simples à mettre en œuvre en cas d’attaque, ainsi que les bonnes pratiques en préventif comme l’utilisation d’un filet anti-insectes à maille fine.

Si vous avez appréciez cet article n’hésitez pas à le partager ou l’aimer sur les réseaux sociaux, vous pouvez aussi laisser un commentaire ci-dessous. D’ailleurs j’ai quelques questions :

Quand est-il chez vous ? Avez-vous déjà eu à subir les attaques d’altises ? Que faites-vous si c’est le cas ?