Cet article est plutôt consacré aux grands débutants qui ont accès à une petite parcelle de terre et qui souhaitent démarrer un tout premier potager, cependant certaines informations pourront éventuellement intéresser les jardiniers plus aguerris. Nous verrons tout d’abord comment préparer votre parcelle puis je vous conseillerais quelques plantes pour démarrer simplement votre premier potager biologique.

Que faut-il pour démarrer un potager ?

Pas grand chose ! Un bout de terre, un peu de compost, quelques graines et plantes, quelques outils de base. Sans compter un peu de patience, d’humilité (d’ailleurs ce mot « humilité » prend sa racine de « humus » et cet humus est très respecté par un bon jardinier), de l’eau, du beau temps et pas trop de pluie !

Préparez votre parcelle de potager

La première chose est de consacrer un bout de terre, pas de panique s’il est plein d’herbes ou d’adventices (nom volontairement donné a la « mauvaise herbe » car y-a-t-il des « mauvaises » herbes ?). Si c’est la toute première fois que vous commencez un potager, consacrez au minimum un à deux mètres carrés. Vous aurez quelques légumes, pas de quoi vous nourrir sur une année, mais j’imagine que ce n’est pas (encore) votre but. Voyons comment choisir votre emplacement et comment le préparer.

1) La terre doit être fertile

Comment le savoir ?

  • Si la terre est noire marron c’est plutôt positif !
  • Si elle a la couleur de la terre de chantier un peu ocre orange, vous allez avoir du travail ! Mais ce n’est pas perdu pour autant, il faudra juste la recouvrir d’une grosse épaisseur de terre fertile.

Nous verrons plus loin dans l’article comment fertiliser votre parcelle de terre.

2) L’endroit doit être bien exposé

Comment le savoir ?

  • Évitez de l’exposer plein Nord. La plupart des légumes ont besoin de soleil.
  • Évitez les endroits trop exposés au vent.
  • Ne doit pas se situer sous des conifères car rien (ou presque) ne pousse sous les conifères.

3) La préparation du terrain

Les deux intersaisons sont d’excellentes périodes pour démarrer un potager.

Comment démarrer à l’automne

Si le terrain est couvert de gazon ou d’adventices recouvrez l’emplacement de feuilles mortes (ou de paille, de foin), environ 20 cm de haut sur toute la surface. , Pendant presque six mois les feuilles vont se dégrader grâce aux insectes, bactéries et champignons du sol. Les adventices vont se décomposer sous cette épaisseur de matière organique. En sortie d’hiver votre terre sera ameublie et enrichie en matières organiques.

Comment démarrer au printemps

Si la parcelle est engazonné bâchez-la au moins un mois, si elle est couverte d’adventices (ou après un mois de bâchage sur gazon), utilisez une fourche bêche (ou mieux une grelinette). Le but est de soulever la terre sans la retourner. Plantez votre fourche bêche à fond, tirez le manche vers vous afin de soulever la terre, puis ramenez le à la verticale. Décalez votre fourche bêche de 15 à 20 centimètres en arrière et faites le même mouvement.

planter-fourche-bêche
baisser-fourche-beche
retirer-adventices-main

 

Renouvelez le mouvement sur toute la parcelle, une fois que c’est terminé, prenez un seau ou une caisse puis retirez l’ensemble des adventices, veillez à secouer les mottes afin de laisser la terre sur la parcelle. Vous devez voir les racines des adventices lorsque vous les mettez dans votre seau. Je vous recommande fortement de faire cette opération lorsque le sol est sec et bien ressuyé.

Que faire de ces adventices ? Commencez un compost.

Passez ensuite le croc pour casser les mottes et aplanir votre parcelle.

passer-croc

4) La fertilisation

Dernière étape avant de planter ou semer, fertiliser votre parcelle. Et dans un potager biologique, évitez s’il vous plait les engrais chimiques ! Si vous n’avez pas de compost (normal si vous débutez) allez faire un tour en déchèterie, s’il n’est pas gratuit vous paierez environ 2€ votre sac de compost de 20L, c’est vraiment économique ! Ensuite épandez l’équivalent d’une grosse pelle de compost par mètre carré. Répartissez bien équitablement (à l’aide d’un râteau ou d’un croc). Puis intégrez le compost à votre couche préalablement préparée (encore avec votre croc ou râteau). Finissez par aplanir, votre parcelle est prête à recevoir vos plantes.

deposer-compost
integrer-compost

 

Graines et plantes

Bien entendu pour faire un potager il vous faut des graines. La question à vous poser : Quels légumes voulez-vous manger ? Je vous conseille de commencer simplement.

Vous commencez avec deux mètres carrés

Testez les radis, quelques aromatiques comme la ciboulette, la sauge, l’incontournable basilic, le thym. Vous pouvez aussi mettre deux ou trois plants de tomates, des laitues, des fleurs et bien entendu quelques fraisiers. Avec tout ça vous allez amplement remplir vos deux mètres carrés.

Pour les tomates : Achetez-les en jardinerie en godet, préférez les plants bios mais je ne vous impose rien. Je vous conseille de choisir des variétés à rendement précoce, pour en avoir tôt et pour limiter les maladies. Bien que sur ce blog vous allez avoir suffisamment d’informations pour contrer la maladie la plus courante de la tomate, le mildiou. Si vous optez pour des plants de tomates en godets attendez la mi-mai avant de les planter, mais procurez-les vous une ou deux semaines avant la plantation afin de les acclimater tranquillement aux conditions extérieures. Protégez-les des gelées (par exemple en les rentrant la nuit).

Pour les radis, achetez des graines en jardinerie, vous trouverez facilement des graines biologiques.

Pour les laitues, achetez des graines c’est beaucoup plus rentable. Sinon achetez en mini motte.

Pour les aromatiques : tout en godet pour débuter, mais si vous le voulez essayez la ciboulette à partir de graines.

Quelques idées pour un premier potager de 2m²

  • 3 plants de tomate
  • 3 godets de basilic
  • 3 godets d’œillets d’inde
  • 6 godets de fraisiers
  • 1 godet de thym
  • 1 godet de sauge officinale
  • 1 godet de graines de ciboulette
  • 1 sachet de graines de laitues
  • 1 sachet de graines de radis

Avec tout ça vous avez neuf espèces différentes sur  deux mètres carrés ! Ce qui est déjà pas mal, qu’en dites vous ?

Organisation de vos plantes

Plantez vos deux ou trois plants de tomates en ligne, vers le fond de votre plate bande et séparés de 50 cm minimum. Vous n’aurez ainsi pas de mauvaises surprises quand les petits deviendront grands ! ;)

Entre vos plants de tomates nous allons faire une action qui se fait souvent en bio, c’est l’utilisation de plantes compagnes. Vous avez le choix : Vous pouvez mettre entre vos tomates soit des œillets d’inde, soit des plants de basilics, soit les deux ! Ces plantes vont avoir une action bénéfique sur vos plants de tomates notamment en agissant sur les nématodes (petits vers attaquant les racines des tomates). Le basilic aurait en plus une action sur le mildiou qui est une maladie très courante chez la tomate.

La sauge mettez-la un peu à part, à au moins un mètre des autres cultures car elle diffuse des phénols toxiques pour les autres plantes.

Plantez les fraisiers à proximité du thym, ce dernier aime pousser à proximité des fraisiers, et en plus il attire les abeilles quand il est en fleur. Semez un ou deux rangs de radis. Semez quelques graines de laitues que vous pourrez ensuite transplanter et les espacer d’au moins 25 cm. Semez un rang de ciboulette pour délimiter une bordure.

Pour terminer cette première partie voici un plan récapitulatif, bien entendu rien n’est figé, laissez aller votre imagination et votre créativité, agencez à votre goût ! Vous ne trouverez pas la sauge dans le plan type ci-dessous, je rappel qu’il est préférable de la placer à au moins un mètre des autres plants. (Cliquez sur le plan pour l’agrandir)

Arrosage et paillis

Après un semis ou une plantation n’oubliez pas d’arroser, généreusement pour une plantation, un peu moins pour un semis.

Et enfin, en jardinage biologique, ne jamais laisser un sol nu. Paillez (avec de la paille, du chanvre, etc…) votre parcelle mais jamais directement sur un semis, attendez que vos plantes soient bien développées avant de pailler. Si vous avez planté une plante (par exemple la tomate) vous pouvez bien entendu pailler après votre premier arrosage.

Faites votre potager en permaculture

Je n’hésites jamais à recommander le travail de mon collègue Nicolas Larzillière. Découvrez sa dernière formation (2018) sur la permaculture :
Adoptez la permaculture au potager