L’acquisition d’une serre de jardin est un investissement qui demande de la réflexion quant au choix du type de serre le mieux adapté à votre situation. Ce choix est un compromis à définir entre votre besoin en surface de culture, les cultures désirées, la durabilité, l’esthétique et bien évidemment votre budget. Quel équipement privilégier selon ces critères ? Quelles plantes cultiver en fonction de la surface choisie ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Les petites serres de jardin

Les petites serres de jardin de type hollandaises présentent généralement des structures en aluminium et des parois en verre ou en polycarbonate. Elles sont idéales pour les jardins de petite à moyenne taille. Elles mesurent de 3 à 15 m² pour les serres en verre et jusqu’à 30 m² pour les serres en polycarbonate.

Ces dernières demandent un budget plus important que les serres en verre mais leur matériau en polycarbonate est plus durable. Il offre notamment une meilleure résistance aux chocs et une meilleure isolation thermique.

Les modèles basiques en verre sont plus accessibles financièrement et offrent souvent un bon compromis pour débuter. Il existe des modèles qui s’adossent aux murs de votre maison, elles peuvent ainsi faire office de véranda et sont aussi plus économiques. Les serres anciennes ont une esthétique soignée et demandent un budget bien plus élevé. Nous vous recommandons de trouver une serre de jardin chez un fabricant spécialisé, pour profiter de sa gamme très complète et de la qualité de ses produits pour le jardin.

Quelles plantes cultiver dans une petite serre de jardin ?

Ces petites serres de jardin sont pratiques pour cultiver quelques plantes potagères, aménager un plan de travail pour réaliser vos semis et rempotages et même accueillir votre pépinière de jeunes plants.

À la sortie de l’hiver et durant la première partie du printemps, cette petite serre vous permettra de gagner en précocité et cultiver par exemple des épinards, des laitues, du mesclun. N’hésitez pas à associer des brassicacées comme les radis, de la roquette et des navets, sensibles aux altises. Ces insectes commencent à occasionner des dégâts en mai, or grâce à la serre vous serez déjà en pleine période de récolte lorsqu’ils arriveront.

Plantez à partir de fin avril les plantes exigeantes en chaleur comme les tomates, poivrons et aubergines ainsi que des concombres, à tuteurer pour gagner de la place. Au début de l’automne, plantez des salades rustiques comme des laitues d’hiver, des chicorées et de la mâche. Complétez ces verdures avec des épinards d’hiver et la Claytone de Cuba, une plante très rustique. Vous étendrez ainsi votre saison de récolte.

Votre espace pépinière vous permettra d’abriter les plantes en pots sensibles au froid en hiver, comme les agrumes, géraniums, bougainvillées, hibiscus, fuchsias, etc. Il sera peut-être nécessaire de placer un système hors-gel dans votre serre, selon votre région.

petite serre de jardin

Les serres tunnel

Les serres tunnel sont recommandées pour les jardins de taille moyenne à grande. Elles permettent de cultiver de plus grandes surfaces de plantes potagères et de protéger les plantes non rustiques durant l’hiver. Côté budget, elles sont plus économiques que les serres en verre et en polycarbonate. Elles sont moins esthétiques, mais c’est vraiment leur praticité qui est avantageuse.

Il est préférable de choisir des tunnels avec des pieds droits afin de pouvoir accéder à un maximum de surface à l’intérieur de la serre, sans avoir à se baisser. De même, nous recommandons de choisir des arceaux de diamètre assez large pour assurer une meilleure résistance dans le temps et éviter que votre serre ne s’envole dès la première tempête.

Le choix de la bâche a aussi son importance afin qu’elle soit la plus durable possible. Un premier critère à prendre en compte est de s’assurer que la bâche filtre bien les UV, gage de durabilité. Ensuite vous aurez à faire un choix entre les bâches thermiques et les bâches diffusantes. Les premières sont transparentes, plus économiques mais les rayons du soleil ne sont pas déviés, cela crée des zones de forte chaleur qui peuvent nuire aux plantes lors des journées chaudes et ensoleillées. Les secondes sont plus mates, plus onéreuses, mais elles ont l’avantage de diffuser les rayons et la chaleur de manière homogène à l’intérieur de la serre. Les cultures apprécient davantage les bâches diffusantes.

Les largeurs des serres tunnel s’étendent globalement de 2 à 6 m avec un pas de 1 m. Quant aux longueurs, le choix est plus vaste, étant donné qu’il suffit de rajouter des arceaux pour agrandir le tunnel. Ainsi, pour la plus petite largeur (2 m) vous pouvez trouver des longueurs de 3 à 10 m. Pour les serres de 6 m de large, vous trouverez des longueurs de 6 à 20 m, voire plus. Donc les surfaces vont de 6 à 20 m² pour les tunnels de petites largeurs et de 36 m² à 120 m² pour les plus grandes largeurs.

Si vous avez un petit jardin couplé à un petit budget, optez pour une serre de 2 m de large. Mais nous vous recommandons, dans la mesure du possible, de démarrer avec une largeur de 3 à 4 m minimum, afin d’être suffisamment à l’aise pour vos déplacements et activités dans la serre.

Quelles plantes cultiver dans une serre tunnel ?

Avec une serre tunnel de 20 à 30 m², vous pouvez déjà cultiver une bonne quantité de légumes estivaux et allonger leurs récoltes à l’automne, cultiver des légumes d’hiver et obtenir des légumes primeurs au printemps. Reprenez nos conseils évoqués ci-dessus pour les petites serres de jardin.

Si vous avez un objectif d’autonomie en légumes et suffisamment de surface disponible ainsi que du temps à y consacrer, n’hésitez pas à choisir une surface plus importante, à partir de 50 à 60 m².

Vous pourrez ainsi cultiver en été tous les légumes-fruits qui aiment la chaleur : aubergine, concombre, poivron et piment, tomate, physalis, melon, courgette, pastèque, tomatille. Vous pouvez ajouter des patates douces, très exigeantes en chaleur, ainsi que d’autres plantes que l’on n’oserait pas cultiver sans serre : cacahuète, curcuma et gingembre.

Cette serre serait de plus très pratique pour obtenir des légumes primeurs comme les pommes de terre, carottes, petits pois. Et elle vous assurera des récoltes hivernales : fenouil, laitue, chicorée, mesclun, etc. Vous pouvez même y installer une treille et des arbres fruitiers afin d’y cultiver des fruits à noyau et pourquoi pas tenter la culture de fruits méditerranéens comme les agrumes, voire des fruits tropicaux comme l’avocatier, le bananier, le papayer et le manguier.